C

Né 1974 vit et travaille en France.

Representé par : Montresso Art Foundation Maroc / Madison gallery US

Artiste emblématique d’une génération issue d’une culture ouverte sur son époque, Cédrix CRESPEL questionne la représentation de la Femme. Au milieu des années 90, conscient de la nécessité qu’un artiste doit s’ancrer dans sa culture, il abandonne très rapidement le dessin académique, quitte le crayon et son trait, pour inventer un langage figuratif issu de la génération « computer ».

La peinture de Cédrix Crespel est éminemment liée à sa vie, à celle d’un homme dont le langage amoureux et le rapport au sensuel ont sans cesse été questionnés, décomposés. L’artiste décline dans ses toiles différentes représentations de la féminité et réinvente les codes du désir.

Sous les volutes, les vapeurs et les voiles du visible, les tableaux de Cédrix Crespel dissimulent une figuration secrète. Un corps, ses détails, une sensualité: Tiphaine, évidemment. Point d’esclandres, de déclarations tonitruantes. A leur apogée, son amour et son désir préfèrent la pudeur de l’intime. Et c’est donc dans un dialogue de silences et de subtilités qu’il immortalise la matérialité de la chair et l’émotion vive qui l’accompagne.

Depuis 2016 son axe de travail s’articule autour de la « correspondance », de « la nouvelle Entité » que génère le couple dans l’art et enfin l’iteration et la sérialité de l’image.

Born 1974 live and work France

Cédrix CRESPEL is an artist who symbolises a generation open to its era culture. He examines the representation of women. In the middle of the 90s, aware of the need for artists to lay down roots in their culture, he soon abandoned academic drawing, renounced pencils and lines, inventing a figurative form of expression originating in the ‘computer’ generation.

Cedrix Crespel‘s painting is eminently linked to his life, to that of a man whose language of love and relationship to the sensual have been constantly questioned and broken down. In his paintings, the artist presents different representations of femininity and reinvents the codes of desire.

Under the volutes, vapours and veils of the visible, Cédrix Crespel’s paintings conceal a secret figuration. A body, its details, a sensuality: Tiphaine, obviously. There are no thunderous declarations. At their peak, her love and desire prefer the modesty of the intimate. And so it is in a dialogue of silences and subtleties that he immortalizes the materiality of the flesh and the lively emotion that accompanies it.

Since 2016 its work axis is structured around the « correspondence », « the new Entity » that the couple generates in art and finally the iteration and seriality of the image.